15 janvier 2016

DEMIANS MUTE - fin

suite de la chronique de cet album. Et la voilà, la masterpiece de l'album avec un diptyque : d'abord « Rainbow Ruse », mélange subtile de piano et de guitare acoustique. C'est l'uppercut, inévitable, incisif, évident. Et collé à sa suite, après son introduction chamanique, « Hesitation Waltz », poursuit sans interruption avec son rythme planant, sa mélodie envoutante, ses harmonies sublimes. La pression monte, et monte encore, avant la descente aux Enfers, la gueule de bois, le brouillard. On s'enfonce toujours plus loin dans... [Lire la suite]
Posté par thiteu à 21:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]