02 avril 2018

Avis sur PJ Harvey - White Chalk - fin

Jamais encline à surcharger ses instrumentations, PJ offre ici des compositions sobres (When Under Ether ; Before Departure) s'apparentant le plus souvent à des comptines tantôt terriblement tristes et nostalgiques (Silence ; Dear Darkness ; le très Björkesque Broken Harp), malsainement enjouées (The Devil ; The Piano), ou complètement fantomatiques et hors du temps (Grow Grow Grow ; White Chalk). Cette impression d'intemporalité s'accompagne d'une sensation de fugacité laissant une trace tenace dans l'inconscient, comme le... [Lire la suite]
Posté par thiteu à 22:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]