Tête pensante échappée de Sepultura, Max Cavalera sortait l'an dernier aux côtés d'une bande d'allumés notoires le premier album de Soulfly. Remarquable et remarqué, il ressort aujourd'hui enrichi d'un second volume de remixes et de live.

Déjà riche en collaborations artistiques dans sa version originale (au hasard: DJ Lethal sur "Bleed" et "Quilombo", Dino Cazares et Burton C. Bell (Fear Factory) sur "Eye For An Eye", Eric Bobo (Cypress Hill) sur "Umbabarauma", Chino Moreno (Deftones) sur "First Commandement"...), l'album prend encore de la hauteur grâce à cette relecture hallucinante.

Le travail expérimental de Soulfly, notamment au niveau des percus, est pleinement récompensé. Passés à la moulinette des Rootsman, de Junckie XL ou, mieux encore, de Josh Abraham, les titres gagnent en finesse et en relief ce qu'ils perdent en intransigeance hardcore. Pour le meilleur diront les amateurs de digressions soniques; pour le pire se lamenteront les puristes.

Restera pour convaincre les irréductibles du bien-fondé de cette galette, une poignée de titres enregistrés live au Festival de Roskilde (Danemark) le 25 juin dernier. Ceux qui ont fait le déplacement comprendront.

Mais comme rien ne vaut une petite écoute,nous avons sélectionné deux titres à écouter en intégralité.