Sonic again. Deux ans après "Murray Street", bon disque mais qui, avec son faux-air de "Dirty", n’apportait pas le regain escompté au groupe, revoici les new-yorkais soniques. Voyons donc cette fois-ci si le changement, but que le groupe lui-même ambitionnait, se décèle aisément à l’intérieur de ces nouvelles compositions...

nurse

A l’écoute de "Pattern Recognition", placé en ouverture, on se dit une fois de plus que, non, nous ne sommes pas en terre inconnue. Le groupe est reconnaissable, et de loin. La guitare, la batterie, la voix, la structure... c’est bien du Sonic Youth. On retrouve ce son agité, perturbateur, lourd, torturant, quelque peu oppressant sur l’auditeur mais pourtant si péniblement agréable. La métamorphose n’est donc pas apparente, du moins, pas encore... Car c’est à partir de "Unmade Bed" que ce son-là se modère, s’estompe. Et pour quel résultat ? Sur "Unmade Bed", "Dripping Dream", "Stones", le son semble respirer, être allégé, même si les distorsions sont encore présentes, mais n’empêchant en rien ce travail sur la sonorité globale.

Evidemment, il reste quelques petits retours aux sources, et Kim Gordon nous le fait bien sentir, notamment sur un titre portant son nom ("Kim Gordon and the Arthur Doyle hand cream"), titre qui vient briser toute la sereine "douceur" des morceaux qui le précèdent. Mis à part le fait de savoir si l’épreuve du changement a été transcendée ou non, les morceaux de ce disque -agréable- s’enchaînent plutôt bien, même si certains sont, au moment des premières écoutes, difficilement distincts les uns des autres, et même si parfois quelques petites longueurs persistent.

Le disque recèle de petites perles, parmi lesquelles le planant "I love you golden blue", ou se mêle cette légèreté nouvelle aux côtés typiques de la musique de Sonic Youth, et qui est donc assez représentatif de la voie empruntée pas le groupe sur le disque. En définitive, que retient-on de "Sonic Nurse" ? Si le changement n’est peut-être pas radical, il est perceptible et bien présent sur ce disque qui, au final, est plutot réussi, et pourrait marquer un nouveau tournant de la carrière du groupe.